Sereine

Publié le par renaissance

photo trouvée sur la toile

Je devrais avoir envie de pleurer,
je devrais être triste du départ de mon ami.
Mais c'est un tout autre sentiment qui m'envahi.
Je me sens calme, sereine et en Paix.

J'ai souvent beaucoup de mal a mettre des mots
sur mes ressentis, sur ce qui me porte, mais
il est vrai que la Mort et moi sommes de vieille
amies, et que nous sommes devenus au fil des années,
depuis mes 5 ans, très intimes. Donc au lieu de la craindre
je l'ai apprivoiser car la vie et surtout dernièrement mon
petit frère Ludo, m'a fait comprendre que notre âme sait.

Il est vrai que pour nous qui restons, la perte d'un
être cher fait très mal. Mais savons nous regarder
au delà de notre propre souffrance.


Le départ brutal de mon petit frère et les signes qui
ont été mis sur route avant et après sa mort
me guide aujourd'hui et me permette d'écrire ces mots.

Mon petit frère me manque, mais a aucun moment depuis
l'accident je n'ai éprouvé de colère contre le vie.
Pour moi aujourd'hui, la Mort fait partie intégrante
de la vie, comme les saisons. Tout meurt pour renaître.

Je sais ça va en révolter certains qui sont dans la
souffrance et dans la peine et je les comprends car j'ai
vécu dans la culpabilité et la colère durant 10 ans
a la mort de mon jumeau, de mon âmes soeur.

A travers mes mots maladroits suite au départ de mon
ami, je veux vous dire que la mort n'est pas une fin,
bien au contraire. Nous en parlions beaucoup avec
Frédéric durant les différentes étapes de sa maladie.
Nous avions le même âge, partagions les même goûts
et la même vision de la vie et de la mort

Je sais qu'il est en paix. Je le ressens et les signes ne
trompent pas A tous ceux et celles qui sont dans la
souffrance de la perte d'un être cher, je sais le vide
qu'il laisse après leur départ, mais je sais aussi que la
mort physique ne s'inscrit pas comme le mot FIN.

Il faut être dans l'amour et non dans la colère car le
plus beau cadeau d'amour que l'on puisse faire à
une âme que l'on aime est de la laisser partir
dans la vie comme dans la mort.

Renaissance

Publié dans Mes émotions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

DINE 12/07/2009 18:40

Cela me ramène à la lecture que tu m'as fait partager directement, dans l'émotionnel y a pas de doute, heureusement personne ne sait comment les larmes coulent à ce moment là. Il faut dire que entre ce que nous avons vécu toutes les deux d'identiques par la perte d'un frère pour toi et d'une soeur pour moi forcément il ne pouvait pas ne pas en être autrement. J'espère que cela c'est bien passé en tout cas, car j'avoue y avoir beaucoup pensé. Je t'envois mille doux bisous accompagné de gros calin pour toi ma petite soeur de coeur. Je t'aime fort

mirelie 09/05/2009 23:52

Un beau texte émouvant. Je connais bien ce que tu décris et suis du même avis que toi.Viens voir chez moi, et lis "poème à ma fille Aurélie" et puis "le petit bassin" etc... tous écrits après son départ. L'écriture libère aussi.C'est peut être Aurélie c'est peut être ton frère qui guide ta main ou la mienne, qui sait ?AmitiésMirelie

Mimi 06/05/2009 23:40

Bonjour Renaissance, je comprends que parler de la perte d'un être cher et de nos émotions, ressentis ou façon de vivre avec la « mort » peut apporter des questionnements ou des soulèvements chez d'autres. Je peux dire que je comprends ce dont tu parles au travers tes mots car j'ai aussi vécu avec la mort depuis l'âge de 18 ans et j'en ai 48 aujourd'hui. En plus, cela a été un épreuve fort éprouvante et, comme toi, je pense toujours à eux encore aujourd'hui, mais autrement. Et j'ai perdu 4 personnes à la fois, mon père qui s'est enlevé la vie et qui a emmené avec lui, à ce moment, mes frères et soeur qui avaient 8, 9 et 14 ans. Mon père en avait 40. Je comprends tout ce que l'on peut ressentir et vivre à propos de la mort : tristesse, colère, ressenti, vide, grand trou à l'intérieur, survie soi-même au travers tout cela qui malheureusement va toujours être présent dans notre esprit. Et on doit vivre le plus harmonieusement possible avec en tout cas apprendre à vivre avec...Voilà mon partage suite à ton article que j'ai apprécié lire et que tu partages aussi avec nous. Merci

Arlette 05/05/2009 22:38

Impossible de ne pas être émue devant tes mots et ils se déposent sur le coeur comme un baume . C'est vrai que la mort d'un être cher est toujours une grande épreuve et il faut apprendre à surmonter sa douleur pour permettre à ces êtres partis de poursuivre leur évolution . L'être est une parcelle de l'univers et tout comme lui se transforme.

Odettef 04/05/2009 14:46

La mort fait partie de la vie...elle arrive parfois trop tôt et dans l'incompréhension d'où la colère...l'accepter et continuer à aimer les êtres chers...c'est vivre...tout simplement...Toutes mes pensées vont vers toi.je t'embrasse